Planning CHRR
Clinique de planning des naissances de Rimouski

Formations

COURBE DE TEMPÉRATURE
 
 
La méthode de la température basale est une bonne façon de vérifier si vous ovulez. Elle aide aussi à déterminer la longueur du cycle, la durée des menstruations et la concordance des relations sexuelles avec la fenêtre de la fertilité.
 

1.Le premier jour du saignement menstruel est le premier jour de votre cycle. Il est important de calculer ce 1er jour avec des saignements plus abondant et non avec du spotting. À ce moment, vous débutez votre courbe. 

2.Inscrivez le mois et ajoutez les dates concordantes à votre cycle.Ex :Jour 1 :16 mai, jour2 :17 mai…

3.Utilisez un thermomètre numérique basale gradué à intervalles de 0,5°C pour la prise de votre température. La mesure doit durer de 30 à 60 secondes. Par conséquent, un thermomètre ultrarapide utilisé habituellement pour prendre la fièvre est inapproprié.
 
4.Chaque matin, avant de vous lever et de parler, prenez votre température.  Le recours à la courbe de température basale nécessite un nombre  minimal de 4 à 6 heures de sommeil dont 3 consécutives. Vous ne devez ni boire, manger ou fumer avant de prendre votre température. 

5.Marquez d’un point sur le tableau la température obtenue. 

6.Indiquez la date de vos rapports sexuels ou toutes informations pertinentes comme la prise de médicament, la présence de glaire ou tout autre malaise. 

7.Un rhume, une infection, une nuit courte, une prise d’alcool la veille, une indigestion sont des exemples de facteurs qui peuvent faire varier votre température.  Le cas échéant, veuillez l’indiquer dans le tableau. 

8.Au début de vos menstruations, commencez un nouveau tableau et procédez de la même façon que pour le précédent.  À chaque nouveau cycle, recommencez un nouveau tableau. 

9.Apportez vos tableaux lors des rendez-vous médical. 

 
 



CYCLE MENSTRUEL


Vous trouverez les explications entourant la biologie du cycle menstruel. Chaque mois, le système reproducteur répète une série d'évenements réguliers qui sont contrôlés par les hormones


Le cycle menstruel est la période au cours de laquelle ont lieu un certain nombre de phénomènes physiologiques et hormonaux, rendant possibles la libération d'un ovule par l'ovaire (ovulation), la fécondation et la nidation de l'embryon dans l'utérus. S'il n'y a pas de fécondation, les règles se déclenchent et un nouveau cycle est entamé.

 

Le cycle menstruel dure en moyenne 28 jours, mais peut être plus long ou plus court selon les femmes et selon les mois. Par convention, il débute le premier jour des règles et s'achève au premier jour des règles suivantes. On divise habituellement le cycle menstruel en plusieurs phases, se chevauchant : les règles, (jours 1 à 5) ; la phase folliculaire (jours 1 à 14) ; la phase lutéale (jours 14 à 28).

 

La phase folliculaire dure environ 14 jours et débute le premier jour des règles pour s'achever après l'ovulation (théoriquement, le 14ème jour).
L'hypophyse sécrète des hormones (FSH) qui sont acheminées par le sang jusqu'aux ovaires, provoquant la maturation de plusieurs follicules ovariens. Les follicules ovariens sécrètent des œstrogènes, responsables d'un épaississement de la muqueuse interne de l'utérus (endomètre), afin de préparer l'utérus à recevoir l'œuf fécondé, et d'une sécrétion abondante de glaire cervicale, destinée à faciliter l'ascension des spermatozoïdes.




 

À l’ovulation, un seul follicule parvient à maturité. La hausse du taux d'œstrogènes dans le sang stimule l'hypophyse, qui sécrète alors une grande quantité d'hormone (LH), provoquant l'éclatement de ce follicule ; celui-ci fait saillie à la surface de l'ovaire, se distend, puis se rompt, libérant l'ovule qu'il contient. L'ovulation survient en principe le 14ème jour du cycle.  L'ovule tombe tout près de la trompe de Fallope),où il est happé par les franges tubaires. Commence alors le cheminement de l'ovule dans la trompe utérine vers l'utérus. Tout est prêt pour que, rencontrant des spermatozoïdes sur sa route, l'ovule soit fécondé.

 

La période de fécondité de la femme commence deux jours avant l'ovulation, les spermatozoïdes pouvant survivre 48 heures dans les voies génitales, et elle cesse deux à trois jours après, l'ovule restant vivant pendant ce laps de temps.  Si l'ovulation se produit le 15ème jour du cycle menstruel, la période de fécondité s'étend approximativement du 13ème au 18ème jour du cycle.

 

La phase lutéale débute en milieu de cycle, vers le 14ème jour, au moment de l'ovulation.  Le follicule mature, qui s'est rompu pour libérer un ovule, dégénère et se transforme en corps jaune. Celui-ci est constitué de cellules jaunes qui sécrètent une hormone sexuelle féminine, la progestérone.  Cette dernière augmente la température corporelle, rend la glaire cervicale impropre à l'ascension de spermatozoïdes et contribue à préparer la muqueuse utérine (endomètre) à une nidation éventuelle de l'œuf. Si l'ovule n'est pas fécondé, le corps jaune se flétrit rapidement et dégénère ; le taux de progestérone chute alors, entraînant une desquamation de la muqueuse utérine qui s'évacue par les règles. Un autre cycle peut recommencer, qui va préparer à nouveau le corps de la femme à l'accueil d'un œuf.

En revanche, si l'ovule est fécondé, le corps jaune persiste durant les deux ou trois premiers mois de la grossesse, sous l'effet d'une hormone sécrétée par la couche périphérique de l'œuf.  Cela parce que la sécrétion de progestérone est indispensable à l'implantation de l'œuf dans l'utérus. Quand le futur placenta, est enfin capable de sécréter lui-même la progestérone nécessaire à la survie de l'embryon, le corps jaune régresse et disparaît.