Planning CHRR
Clinique de planning des naissances de Rimouski

Actualité

2017-11-22 Nouveaux dépliants
Nous avons mis en ligne 2 nouveaux dépliants dans l'onglet feuillets d'information soit l'herpès et la violence chez l'adolescent.
Bonne lecture!

2017-10-17 Générique de Diclectin
 
Récemment de l’information a circulé sur les médias sociaux à l’effet que le générique de Diclectin pour soulager les nausées durant la grossesse  contenait du mannitol et pouvait être nocif pour le fœtus.
Santé Canada tient à assurer à la population canadienne que, selon son évaluation des données obtenues à ce jour, la consommation de petites quantités de substituts du sucre, y compris de mannitol, pendant la grossesse ne présente aucun risque pour la santé. Nous pouvons donc continuer à recommander le générique du Diclectin pour soulager les nausées pendant la grossesse et ce de façon sécuritaire. De plus, le coût du générique est beaucoup inférieur à celui du produit original ce qui en facilite l’accès pour beaucoup de femmes.
 

2017-09-25 Les génériques de Yaz (Mya) et Yasmin ( Zarah et Zamine) ont été retirés du marché jusqu,en 2020 pour une question de brevet.

Jocelyn Bérubé
 


2017-09-11 Le syndrome des ovaires polykystiques
Document maintenant disponible sous l'onglet Formations
Bonne lecture!

2017-08-23
Pour d'autres informations sur des sujets entourant la grossesse: hôpital ami des bébés, suivi par une sage-femme ou pour des informations concernant la contraception et l'interruption volontaire de grossesse (avortement), visitez le site Web du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

 

2017-07-27 Les dispositifs intra-utérins 
Document maintenant disponible sous l'onglet Formations
Bonne lecture!

2017-07-24 Administration de dépo-provera
 
Une consigne récente liant le depo-provera à une certaine toxicité a inquiété certains intervenants de la santé (infirmières/médecins). Au départ, la consigne provient d'un organisme américain (NIOSH), affilié au CDC d'Atlanta; elle vise principalement à donner des consignes de protection aux professionnels de la santé qui font la manutention des antinéoplasiques. Il se trouve que l'on donne également des hormones comme adjuvants aux antinéoplasiques pour le traitement de certains cancers dont le Depo-provera. Cet organisme a mis tous les produits dans le même paquet. Sachez qu'il y a un mois, les experts de la section Santé de la reproduction du CDC n'étaient pas au courant des consignes du NIOSH et ne véhiculent pas de telles consignes. C'est donc dire que dans la même institution, le CDC, deux sections différentes ne disent pas la même chose. Si on regarde bien la littérature scientifique sur le DMPA, les consignes du NIOSH n'ont pas raison d'être.

Suite à cette consigne, l’INSPQ a émis l’avis suivant :
 

les infirmières/médecins devraient porter des gants lors de la préparation et l’injection du DMPA afin de se protéger de toutes éclaboussures du produit et des liquides humains.Il semble que les gouttelettes de Depo-provera pourraient être absorbées par la peau des personnes qui en font la manutention. Même si le Depo-provera est un contraceptif, il ne semble pas que l’exposition occasionnelle à quelques gouttelettes, soit liée à un problème d’infertilité chez les infirmières/médecins. Mais le port de gants peut éviter cette exposition de même que l’exposition à des gouttelettes de sang en lien avec l’injection intra-musculaire
-      les infirmières/médecins ne devraient pas faire le vide d’air au niveau de la seringue et utiliser la méthode d’injection en Z (Annexe 2).
 
Le Depo-provera constitue un moyen contraceptif très efficace que nous pouvons continuer d’utiliser en toute sécurité
 
 
 
 



2017-06-19 Ordonnances collectives

Nous tenons à vous informer de la décision du Conseil d'administration du Collège des médecins du Québec de reporter la date de fin des ordonnances collectives pour les conditions visées par le Règlement sur le droit de prescrire des infirmières.

La date qui devait être le 30 juin 2017, est maintenant reportée et de façon définitive au 31 mars 2018".
 
Merci
Jocelyn
 


2017-05-29 Mirena

Un article parlant d'une omerta sur les effets secondaires, en particulier ceux liés à l'humeur, du stérilet Miréna a été publié récemment et a inquiété plusieurs femmes


Voici quelques données pour vous informer:

- La monographie canadienne du produit (Mirena) rapporte la fréquence des effets secondaires retrouvés lors des études menant à l'approbation du produit. On y cite une fréquence de 1% à moins de 10 % pour les troubles d'ordre psychiatrique, soit dépression, baisse de la libido et nervosité.

- Quelques études ont été publiées concernant le risque possible de dépression sous Mirena; en voici les conclusions:
+ JAMA Psychiatry 2016 September : 2387: Légère augmentation du risque de dépression chez les utilisatrices de Mirena, en particulier à l'adolescence. Étude comportant de nombreux biais méthodologiques. (Niveau II)
+Arch Gynecol Obstet. 2014 Sep;290(3):507-11: les scores de qualité de vie ont augmenté tandis que ceux relatifs à la dépression n'ont pas changé après 6 mois d'utilisation du Mirena. (Niveau II)
+ Contraception. 2012 Nov;86(5):470-80: aucune association n'a été retrouvée entre l'utilisation du Miréna, sa durée d'utilisation et l'augmentation du score de dépression selon l'échelle Beck. (Niveau II)
+ Hum Reprod. 2011 Nov;26(11):3085-93: l'utilisation du Miréna semble être associé avec un effet favorable quant à la santé mentale. (Niveau II)
+ J Sex Med. 2012 Apr;9(4):1065-73: aucune différence dans la fonction sexuelle ou les symptômes dépressifs entre les utilisatrices de stérilet au cuivre et celle de Miréna. (Niveau II)
+ Int J Behav Med. 2007;14(2):70-5: l'utilisation du Miréna comparativement à l'hystérectomie chez les femmes ayant des ménorragies est associée à plus de symptômes dépressifs. (Niveau I)
+ JAMA. 2004 Mar 24;291(12):1456-63: l'utilisation du Miréna comparativement à l'hystérectomie chez les femmes ayant des ménorragies ne modifie pas les éléments de qualité de vie et le bien-être psycho-social. (Niveau I)

Je crois que l'on peut dire de cette courte revue scientifique que le risque de problème de santé mentale spécifiquement lié au stérilet Miréna semble difficile à prouver. Par contre, il n'est pas exclu que certaines femmes soient particulièrement sensibles à la progestérone (Lévonorgestrel du Mirena) et que les symptômes augmentent chez elle ayant une certaine tendance dépressive ou anxieuse.

Il est important que les médecins qui prescrivent le stérilet Mirena avisent leurs patientes des effets secondaires possibles, y compris ceux concernant l'humeur. Par contre, en aucun cas, une histoire de dépression ou une dépression actuelle est une contre-indication à l'utilisation de ce stérilet. Chez ces patientes, il pourra être prudent d'assurer un suivi de leurs effets secondaires et s'assurer qu'une humeur dépressive ne s'exacerbe pas.

Il est important de toujours mettre en perspective les effets secondaires avec les effets bénéfiques d'une méthode contraceptive. Le stérilet Mirena est la méthode contraceptive réversible la plus efficace sur le marché (ne pas oublier les effets dévastateurs d'une grossesse non planifiée) et réduit de 75% à 80% l'abondance menstruelle (ne pas oublier non plus les effets dévastateurs des ménorragies).

J'espère que ces informations seront utiles.

Jocelyn Bérubé /Édith Guilbert


2017-02-24 Règlement sur les frais accessoires

Contrairement à ce qui vous a été annoncé plus tôt, nous continuerons de vendre les stérilets au cuivre à la clinique de planning de Rimouiski.
L'orientation retenue par les instances ministérielle est que les stérilets sont effectivement fournis gratuitement dans les sept (7) cliniques privés où l'on pratique des avortements  actuellement. Toutefois, considérant qu'il s'agit d'un autre environnement juridique, c'est-à-dire, celui de la Loi sur l'assurance hospitalisation (et de son règlement d'application), les établissements (incluant les CLSC) continuent de facturer le stérilet, même à la suite d'une IVG. On nous a indiqué que les dispositions visant l'abolition des frais accessoires ne changent pas le cadre juridique des établissements.
 
 
Jocelyn Bérubé
 

2017-02-06 Kyleena

Un nouveau stérilet avec hormone (levonorgestrel) vient d’être mis en marché.
Il est vendu par la compagnie Bayer et commercialisé sous le nom de KYLEENA . Il est de la même grosseur que le Jaydess mais il peut être laissé en place 5 ans.
Il s’agit d’un autre choix contraceptif intéressant notamment pour les nullipares en raison de sa taille qui permet une insertion plus facile et moins douloureuse comme le Jaydess.
En terme de libération d’hormone,  il se situe entre le Mirena et le Jaydess, même chose pour le taux d’aménorrhée.
Il se vend environ le même prix que le Mirena mais il ne sera possiblement pas couvert par la RAMQ avant le mois d’octobre.
 
 

2017-01-26  Règlement sur les frais accessoires

Libellé du règlement sur les stérilets
Les stérilets conventionnels (Cu) seront distribués gratuitement aux cliniques d’avortement désignées par les établissements locaux pour la pose dans le cadre d’avortements. En dehors de ce cadre, le stérilet, avec ou sans contenu hormonal, devra être obtenu par les patientes en pharmacie, autant en clinique d’avortement que dans un cabinet qui n’offre pas un tel service.
Cela signifie que nous ne vendrons plus de stérilet au cuivre à la clinique de planning. Nous garderons quand même à la clinique des stérilets au cuivre pour la contraception d’urgence. Aucun frais ne sera alors chargé à la patiente.
Lorsqu’une femme sera référée à la clinique pour une pose de stérilet au cuivre nous nous chargerons de faire une ordonnance téléphonique à la pharmacie afin qu’elle se le procure avant la rencontre.
 
Jocelyn Bérubé
 

Colloque du Planning

Bonjour à tous et toutes,
il n'y aura pas de colloque du planning en 2017.
Le prochain colloque se tiendra le 04-05-2018, année du 40ème anniversaire de la clinique de planning.
On vous attends nombreux.
Jocelyn Bérubé

2016-10-21 Contraception hormonale et dépression

Tout le monde a été pris par surprise cette semaine par un article publié dans la presse qui rapportait un risque de dépression  plus grand chez les femmes qui utilisaient une contraception hormonale. L’article original publié dans le JAMA psychiatry comporte beaucoup de biais et le risque relatif d’utiliser des antidépresseurs chez  les utilisatrices de contraception hormonale est très faible et pourrait être expliqué par différents facteurs confondants. Il est bien connu que le fait de modifier l’équilibre hormonal chez la femme peut entrainer parfois certains troubles de l’humeur et à l’inverse, l’utilisation des contraceptifs oraux améliore souvent ces problèmes notamment ceux liés au syndrome prémenstruel, élément non souligné dans cette publication. La publicité entourant cet article risque de mener à des arrêts prématurés de contraception hormonale et augmenter ainsi le risque de grossesses non désirées ce qui n’est pas sans conséquences importantes pour plusieurs femmes.
Dans une analyse parue dans le NEJM Journal Watch Women’s Health Alert  le 20 octobre, les auteurs concluent que même si cette étude avec plusieurs biais suggère une légère augmentation du risque, la plupart des femmes peuvent utiliser de façon sécuritaire la contraception hormonale
 
Nous vous ferons part de d’autres analyses sur cet article lorsque disponibles
 
 

Colloque 2016

Nous vous invitons à vous inscrire à notre colloque qui se tiendra le 30 septembre 2016
Bienvenue à tous!

Téléchargez notre dépliant
 

2016-06-30 Nouveauté

Selon les recommandations du consensus canadien sur la contraception 2015-16
• Un stérilet au Levonorgestrel de type Mirena peut être laissé en place 7 ans si inséré ≥ 45 ans
• Les stérilets au cuivre de type Flexi-T+ 380, Liberté TT 380 et Mona Lisa 10 peuvent être laissés en place au moins 12 ans pour toutes les femmes
• Un stérilet au Cu TT 380 peut être laissé en place jusqu’à la ménopause si inséré ≥35 ans
 
 

2015-11-03 Nouvelle pilule abortive
 

Santé Canada a accepté en septembre dernier une pilule abortive pour les grossesses de moins de 7 semaines.
Il s’agit de Mifepristone mieux connu sous le nom de RU 486. Cette pilule abortive est déjà utilisée dans plus de 60 pays à travers le monde.
Il s’agit de la pilule abortive la plus efficace sur le marché.
Nous ne savons pas encore quand elle sera mise en marché, possiblement début 2017. Elle sera possiblement couverte par la RAMQ.
Il s’agit d’une alternative à l’avortement chirurgical pour les grossesses jeunes
 
 
 

2015-11-03 Nouvelle pilule contraceptive d’urgence
 

Une nouvelle pilule contraceptive d’urgence a été mise en marché en septembre dernier. Elle s’appelle ELLA
Il se présente sous la forme d’un seul comprimé de 30 mg.
ELLA serait plus efficace que le PlanB notamment entre 72 et 120 heures
Le poids n’influencerait pas son efficacité de façon significative sauf si IMC ≥ 35 kg/m2.  Nous avons peu de donnée au-delà de cet indice de masse corporelle.
ELLA se vendra environ 40.00$. Elle n’est pas encore couverte par le Régime public d’assurance médicament.
En attendant, le Plan B conserve une certaine efficacité peu importe l’IMC de la femme. Par contre pour les femmes avec un IMC au-delà de 25 qui veulent payer le médicament, ELLA devient le premier choix
 
 

 2015-08-24 Mifepristone (RU-486)
Santé Canada a accepté en juillet dernier l’utilisation de cette pilule abortive avant 7 semaines de grossesse. Elle sera commercialisée sous le nom de “Myfegymiso”. Elle est déjà utilisée dans 60 pays à travers le monde. Elle est disponible en France depuis 1988 et aux USA depuis l'an 2000.
Elle doit être utilisée avec du Misoprostol. La Mifepristone bloque la progestérone, l’hormone essentielle à la poursuite de la grossesse alors que le Misoprostol induit des contractions utérines et provoque l’expulsion de l’embryon.
Les deux médicaments sont prescrits par un médecin. La Mifepristone 200 mg devra être prise en présence du médecin alors que le Misoprostol 800 µg est pris par voie buccale 48 heures plus tard à la maison. Après 1 à 2 semaines la femme doit revoir son médecin pour le suivi.
Pour le moment, on ne sait pas exactement quand elle sera mise en marché (probablement durant la première partie de l’année 2016). On ne sait pas non plus si elle sera remboursée par le Régime public d’assurance médicament , ni à quel prix elle se vendra.
Il s'agit d'un autre pas en avant en ce qui a trait à l'accessibilité à l'avortement.
A suivre

 


Colloque 2015
Voir notre dépliant du colloque du 25 septembre 2015
Bienvenue à tous!
/gestions/files/96a1ddda704c4afc6dcaa0fda7329b71/fichiers/files/depl.%20plann%202015.pdf

2015-05-01
Le contraceptif oral Ortho-Cept
n'est plus disponible sur le marché. Il y a eu un petit problème de concentration des ingrédients actifs dans les derniers lots. La compagnie Janssen Inc. a donc décidé de ne plus distribuer ce produit dans l'avenir. Ortho- cept contient les mêmes hormones que Marvelon. Donc les femmes qui utilisent Ortho-cept pourraient recevoir une ordonnance de Marvelon sans risquer de voir apparaître de nouveaux effets secondaires.
 

2015-02-05: Un nouveau contraceptif oral d'urgence appellé Ella One vient d'être homologué par Santé Canada. Il s'agit d'un comprimé de 30 mg d'Acetate d'Ulipristal (unidose). Cette molécule est utilisée dans le Fibristal qui est homologué pour le traitement médical des fibromes utérins. Ella One serait plus efficace que le Plan B notamment entre 72 et 120 heurs et son efficacité ne serait pas influencée significativement par l'IMC. Le produit devrait être commercialisé par la compagnie Actavis au cours de l'année 2015.
 

2015-01-13 Mirena
Au cours des prochains mois, le dispositif  pour l’insertion de MIRENA sera graduellement remplacé par le dispositif EvoInserter® , le même dispositif utilisé pour insérer JAYDESS; donc, pas de manipulation de fil et chargement plus facile du stérilet. Le diamètre du tube d'insertion sera aussi un peu plus petit que celui de l'ancien tube d'insertion de Mirena mais un peu plus gros que celui du Jaydess.
 

2014-10-21 Le contraceptif oral LOLO
ne sera pas remboursé par le régime d'assurance médicament du Québec comme prévu en Octobre.
À suivre... Février 2015 peut-être
 

2014-07-30 Notre colloque en planning se tiendra cette année le 26 Septembre 2014. Notre programme est encore cette année des plus intéressant. Nous vous invitons à vous inscrire en remplissant le formulaire d'inscription. Nous vous  attendons nombreux.
Veuillez prendre connaissance du dépliant.
La clinique de planning

Télécharger le dépliant

2014-06-03 Un nouveau contraceptif oral combiné vient d'être mis en marché. Il se nomme " LOLO" et contient 10 µg d'EE/ 1 mg d'acetate de norethindrone. Il s'agit du plus faible dosage d'estrogène dans un contraceptif combiné à être mis en marché au Canada. Un choix de plus pour répondre aux besoins des femmes.

2014-06-02 JAYDESS est maintenant remboursé par la régie de l'assurance maladie du Québec
 

2014-05-16 Efficacité de la contraception orale d'urgence/poids

Déclaration de principe
En réponse à la recommandation de Santé Canada sur l’efficacité de la pilule contraceptive d’urgence au lévonorgestrel en lien avec le poids, la SOGC émet l’énoncé suivant :
Les femmes qui souhaitent avoir recours à une contraception d’urgence devraient être avisées que les connaissances scientifiques démontrent que, quel que soit le poids des femmes, l’insertion d’un stérilet au cuivre à des fins de contraception d’urgence est plus efficace que l’administration de quelque pilule contraceptive d’urgence que ce soit. Selon une étude de 2011, la contraception orale d’urgence au lévonorgestrel pourrait être moins efficace chez les femmes dont l’indice de masse corporelle se situe entre 25 et 29 et inefficace chez les femmes dont l’indice de masse corporelle est égal ou supérieur à 30. Cette étude a récemment mené Santé Canada à formuler une recommandation quant à l’ajout, sur les emballages, de nouvelles mises en garde indiquant que ces pilules sont moins efficaces chez les femmes dont le poids se situe entre 165 et 176 livres (75-80 kg) et qu’elles ne sont pas efficaces chez les femmes dont le poids est supérieur à 176 livres (80 kg). Cependant, des recherches scientifiques supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats. Tant que des preuves scientifiques supplémentaires ne seront pas disponibles, il n’est pas déconseillé, aux femmes dont l’indice de masse corporelle est égal ou supérieur à 30 et qui n’ont pas accès ou ne veulent pas avoir recours à un stérilet au cuivre d’urgence, d’utiliser une méthode de contraception orale d’urgence au lévonorgestrel, car celle-ci pourrait tout de même leur être bénéfique.

Voir l’avis de Santé Canada
Cette déclaration de principe de la SOGC a été avalisée par l’Association des pharmaciens du Canada.

2014-03-10 Poids et efficacité de la contraception orale d’urgence (COU)
 

Santé Canada a publié il y a quelques mois, un avis qui a inquiété les cliniciens. Selon une méta-analyse de 2 essais randomisés publiés par Dre Glasier en 2011 l’efficacité de la COU est grandement diminuée si le poids de la femme est > 75 kg et nulle si le poids est > 80  kg.
Les données qui ont été fournies  par HRA Pharma à Santé Canada pour mener à l’avis proviennent de la même source.

Toutefois, une autre méta-analyse publiée la même Dre Glasier en 2011 a aussi montré que les femmes avec excès de poids avaient significativement plus de relations sexuelles non protégées après avoir pris la COU que les femmes de poids « normal ». Cette observation a aussi été démontrée dans d’autres études.
Dans les études ou l’on a contrôlé divers facteurs pouvant influencer l’efficacité de la COU (dont les relations post COU) on n’a pas trouvé d’association entre le poids et l’efficacité.
 
Je voudrais rappeler que le principal mécanisme d’action de la COU consiste à retarder l’ovulation . Les relations sexuelles non protégées après la prise de la COU sont donc à risque

Position de l’INSPQ:
Des études indépendantes sont nécessaires pour vérifier l’efficacité de la contraception orale d’urgence chez les femmes de plus de 75 Kg ou avec IMC ≥ 30. Comme nous n’avons  pas d’autres alternatives pour la contraception orale d’urgence, on doit continuer de la donner en avertissant la patiente ayant un surplus de poids d’une diminution potentielle d’efficacité. On doit également insister sur le mécanisme d’action  de la COU et l’importance de ne pas avoir de relation non protégée jusqu’à la prochaine menstruation 

Penser au stérilet  d’urgence (en cuivre) après la relation non protégée qui a une efficacité de pratiquement de 100%. 



2013-05-24 Diane 35
L'examen de l'innocuité de Diane-35 fait par Santé Canada démontre que les avantages du médicament dépassent toujours les risques associés et que rien ne doit être modifié dans la monographie actuelle.Les recommandations d'utilisation demeurent donc inchangées

 2013-02-26 Énoncés de principe de la SOGC concernant Diane-35 / les COC et les thromboembolies veineuses
"Suite à une nouvelle controverse sur les thromboembolies veineuses en lien avec certaines contraceptifs oraux. nous vous recommandons de lire les énoncés de principe de la SOGC qui se font très rassurants. En fait rien de nouveau, l'acte de consensus 2011 de l'INSPQ est donc toujours d'actualité"

Télécharger les documents:
Diane35
COC (Contraceptifs Oraux Combinés)